Le sang des cerisiers

La découverte de ce début d’année, le premier roman de T.S. Ötli

Traces sanglantes
enfants perdus
deux héros pour une guerre
Tandis que des enfants disparaissent, des taches de sang sont retrouvées çà et là sur l’immense domaine d’un seigneur des temps anciens – et imaginaires – au Japon. Aidé par son maître d’armes, il devra lutter contre des envahisseurs sanguinaires pour sauver ses terres et ses enfants de leur convoitise brutale. Au fil des saisons et des combats, les deux hommes et leur armée déferont les écheveaux des énigmes rencontrées sur leur route.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Critiques de livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le sang des cerisiers

  1. Ötli dit :

    Whaou ! Merci Jeff !!!
    Et… bonne chance 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s